• 20201009 Verres Murano ou Zalto.jpg

Le verre doit-il embellir la table ou le vin ?

Opinion
09-10-2020
Caroline Lefay / Jean-François Genoud

Qui n’a pas vécu l’expérience une peu embarrassante d’un hôte bien intentionné qui après avoir décoré sa table avec amour, concocté un repas magnifique, obtenu un grand vin à l’œnothèque voisine, vous le sert dans un verre certes beau mais ne mettant pas le vin en valeur.

Les verres produits depuis des siècles sur l’île vénitienne de Murano sont réputés pour leur élégance et le travail d’orfèvre des maîtres verriers. Les verres de la ville de Biot en Provence sont connus pour leurs couleurs et les verres ciselés de la cristallerie de Baccarat impressionnent les convives par la finesse de leur dessin.

Les attentes des convives évoluent

Pour ceux qui aiment le vin, le verre joue un rôle primordial dans le processus de dégustation, pour apprécier la couleur du vin il faut un verre transparent, pour humer le vin il faut un verre en forme de tulipe qui concentre les arômes et enfin l’écoulement en bouche ajoute au confort de l’expérience.

A ceux qui regretteraient le charme désuet des verres décoratifs et trouve les tables modernes froides et uniformes, il reste la possibilité de servir des vins plus simples. On ne peut pas gagner sur tous les fronts.

Le verre de dégustation standardisé INAO (Institut National des Appellations d’Origine) a été imaginé en 1970. Petit, étroit, transparent, sans signe particulier mais efficace il devient l’outil homologué pour toutes dégustations officielles.

Élégance et efficacité

Si j’évoque ce verre standard, ça n’est pas pour que vous le mettiez à votre table mais pour vous faire apprécier le travail du verrier Claus Riedel qui, dans les années 1990, fût le premier a développer des verres décoratifs et modernes adaptés à la dégustation des vins, suivi une décennie plus tard par les créations de la famille Zalto en collaboration avec l’œnologue Hans Denk. On peut aussi évoquer les produits des verreries industrielles allemandes comme Spiegelau ou Zwiesel-Schott.

Ces verres modernes et élégant sont considérés aujourd’hui comme le nec le plus ultra et trouvent leur place sur des tables contemporaines plus sobres. 

Dans le commerce vous trouverez des gammes très étendues de verres à vin. A en croire les marchands, chaque cépage ou région mériterait son verre. Vous ferez le bon choix en privilégiant un verre en forme de tulipe, transparent et pas trop lourd. Méfiez-vous des verres colorés qui vous priveront d’apprécier la robe naturelle du vin et évitez les verres évasés qui n’offrent aucune satisfaction olfactive.

Un très grand vin mérite les meilleures conditions de dégustations possibles.